E-TIC: le lien entre les connaissances et les besoins

Shindouk
11 juin 2012

Le programme E-TIC d’ICV se concentre sur des  activités au Mali et au Sénégal en offrant des outils et des formations aux petits agriculteurs, éleveurs et pêcheurs locaux. Ce programme a récemment permis de mener à bien une étude de terrain et de travailler sur un AgriGuide qui est actuellement en cours d’élaboration.

Récemment, le Mali s’est retrouvé au centre de l’attention médiatique car un coup d’état a éclaté peu avant les élections démocratiques initialement prévues pour fin avril 2012. Le Mali avait jusqu’alors toujours été considéré comme l’une des plus fortes démocraties africaines. ICVolontaires possède une antenne locale au Mali et œuvre dans ce pays depuis 2002.

Le programme E-TIC d’ICV offre divers outils et formations afin de permettre aux petits agriculteurs, éleveurs et pêcheurs sénégalais et maliens de mieux vendre leurs produits. Par le biais de l'utilisation de différentes technologies de l’information et de la communication, son but est d’assister directement et indirectement les agriculteurs dans leurs négociations et activités, d’orienter leurs méthodes pour les inciter à adopter des pratiques respectueuses de l’environnement et d'impliquer des jeunes et des femmes à ce projet.

A l’aide d’une étude de terrain décentralisée et réalisée grâce à l'utilisation de technologies, E-TIC a recueilli des informations auprès d'agriculteurs, d'éleveurs et de pêcheurs, concernant leurs besoins, enjeux et opportunités. Les résultats de cette enquête ont révélé que la radio communautaire et le téléphone portable étaient de loin les deux moyens les plus efficaces pour transmettre des informations aux populations locales. Étant donné qu’une grande partie de ces populations est analphabète, l’utilisation de pictogrammes et d'autres éléments visuels se sont avérés être un moyen de communication efficace. Cette étude a également mis en exergue le fait que la plupart des agriculteurs ont compris qu’à terme, les pesticides et l’utilisation massive d’engrais finiront par appauvrir les sols, tuer les poissons des rivières et porter atteinte à la santé des consommateurs.

L’AgriGuide, actuellement en cours d’élaboration, constitue l’un des outils clé du programme. Il s’agit d’un document d’information fournissant des conseils techniques concernant les pratiques de l’agriculture biologique pour les cultures plantées dans la région.

E-TIC est maintenu malgré la sédition

Quelques jours avant le coup d’état malien, M. Shindouk, chef de la tribu Oulad Najim et relais de terrain pour le programme E-TIC, a fait état du progrès des activités locales et des résultats obtenus au nord du Mali : « Le programme E-TIC et l’AgriGuide constituent un apport considérable tant sur le plan humain que sur le plan environnemental », a-t-il déclaré. En tant que nomade, sa connaissance des lieux a apporté à l'équipe du projet de précieux renseignements sur les différents lieux et villes et a permis l'accès à des informations pertinentes pour le programme.

La campagne de sensibilisation en cours depuis deux ans sur le plan local a pour but de diffuser des informations, de partager des expériences et les meilleures pratiques liées à l'agriculture, à l’élevage et à la pêche auprès de différentes familles de la région. Des séances d’information ont également eu lieu. De plus, il a été question de diffuser des vidéos et de travailler avec différents illustrateurs pour expliquer les choses de façon simple et de manière visuelle. Des dépliants traduits en langues locales seront également distribués.

Travailler au Mali depuis le Canada

Alors que la campagne de sensibilisation locale a été interrompue suite à la situation instable du pays, le travail du programme E-TIC continue, avec le développement de l’AgriGuide. Selon les mots de Shindouk, l'AgriGuide  « constitue un apport considérable tant sur le plan humain que sur le plan environnemental ». Ainsi, il continue de s'impliquer dans le projet, en collaboration avec son épouse, Miranda, qui a des talents particulier en matière d'illustration et de dessin. Tous les deux se trouvent actuellement au Canada. Miranda ainsi que d’autres artistes d’Afrique et d’Europe continueront à travailler pour la campagne de sensibilisation en réalisant des illustrations pour une série de dépliants et d’affiches concernant des méthodes agricoles positives. Depuis la production d’engrais écologiques jusqu’à la mise en évidence des dommages causés par les pesticides sur les ressources en eau, l’art de ces artistes, dont les spécialités vont de l’esquisse au crayon à la conception graphique,  circulera par le biais de différents supports, dont des affiches et des brochures, au Sénégal et au Mali.

Shindouk a fait part de son intention de créer trois groupes de travail dont il assurera la gestion dès son retour au Mali, lorsque la situation se sera calmée. « Tout commence en prenant conscience que la sur-utilisation d’engrais et de pesticides n’est pas bien pour l’environnement. Il s’agit d’une vision commune qui passe non seulement par une prise de conscience mais également par le partage de bonnes pratiques et d’informations utiles. » Grâce à l’emploi de l’AgriGuide, Miranda organisera des ateliers pour les enfants et les familles pendant que Shindouk partagera ses connaissances et s'occupera des besoins des membres de sa communauté.

©1998-2017 E-TIC|system mcart|Mis à jour: 2014-02-24 10:02 GMT|Notre politique | RSS|